CES JEUNES QUI NOUS DÉSTABILISENT

Mis à jour : 24 sept. 2018

Anne-Claire SAUNIER Consultante- formatrice et conférencière sur la qualité de vie, l'organisation du travail, et le management bienveillant. (SACO FORMATION)

Durant 3 semaines j’ai participé à un projet porté par une association sur la connaissance du monde de l'entreprise  (plus d’information sur le lien ci-après). Un groupe de jeunes de 16 à 18 ans s’organise pour créer une entreprise et vendre leur production. Ils ont décidé d’offrir la majeure partie des bénéfices à une association.

J’ai été la première à être déboussolée ! Ayant été sollicitée en tant que marraine j’ai d’abord effectué des entretiens pour les aider à s’organiser. La commande était de faire passer des entretiens type embauche pour les faire rentrer dans les bonnes cases d’un organigramme préconçu. Aïe ! Vous savez que je n’aime pas les cases ! Raboter ces ados pour les faire rentrer dans nos conceptions, se priver d’une partie de ces personnes jeunes et créatives : quel dommage ! J’ai proposé alors de les faire s’organiser par pôles, reprenant les différents besoins de productions de l’entreprise (administratif et comptable, conception et production, vente et marketing). Il n’y avait aucun chef mais des managers, pas meilleurs techniquement, mais à l’écoute et capables de fédérer. Bon 3 semaines c’était trop court, mais ils se sont appropriés les différentes missions et ont avancés peu à peu.

Le premier élément à noter c’est leur créativité. Quelle joie de constater que les idées ne manquent pas ! Bien aidés par les réseaux sociaux et autre tutos DIY d’Internet, ils n’en restent pas moins créatifs, dans la recherche de solutions et d’innovations. Et cela fédère !!

L’autre élément frappant c’est la raison d’être de l’entreprise, ils ont choisis un but avant un concept : bravo ! Y ont associés des valeurs (travailler pour l’association) extra !

Je les ai d’abord trouvés éteints, trop calmes, pas d’acquiescement pas de rire, d’humour. J’ai été particulièrement déstabilisée. Puis peu à peu ils se sont ouverts et ont également appris à s’ouvrir aux plus vieux (oui oui je suis plus vieille, une Y alors pour vous dire…) et à ne pas rejeter systématiquement nos conseils et notre soutien.

A bien y réfléchir, je crois avoir été surprise du fait qu’ils soient capables de coopérer les uns avec les autres dans le calme. Je suis d’une génération où on réfléchit, on s’engueule, on trouve, on exulte, on technique à fond ! Eux sont plus calmes, recherchent, avancent avec prudence un pas devant l’autre mais non moins avec assurance… Etonnant !

L’autre élément qui m’a perturbé c’est le manque d’investissement (au départ), je les trouvais un peu… ‘Mous’ puis peu à peu, confiance faisant, certain(e)s se sont révélé(e)s étonnant(e)s ! Quelle énergie, joie de vivre douceur, cela donne envie de les suivre ! Vraiment !

La confiance est encore un élément important, même pour ces générations qui savent (ou croient savoir) qui ils sont. Lorsque dans un entretien d’embauche classique je pose la question ‘dites-moi non pas ce que vous avez fait mais qui vous êtes ?....’ les réponses un peu confuses me laissent à penser que c’est compliqué… Eux vous disent, moi je suis comme ci ou comme ça, n’ayant pas peur de vous dévoiler directement ‘j’aime avoir raison et que l’on me suive c'est comme ça.’ Bon, il va falloir travailler cela mais au moins c’est clair !

Bref, la nouveauté nous déstabilise, (bonne nouvelle c’est toujours le premier pas d’un nouvel apprentissage !) mais nous enrichit et entre générations cela nous met en réflexion. Une belle expérience qui laisse entrevoir que le monde de l’entreprise de demain ne manquera pas de personnalités et de créativité, c’est certain !

Anne-Claire


www.sacoformation.com


http://www.epa-paysdelaloire.fr/

62 vues

Nos bureaux

21 rue des Etats-Unis

44110 CHATEAUBRIANT-  France

Nos coordonnées

F : 07-68-37-70-64

© 2023 par Consulting & co.

Créé avec  Wix.com

  • facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus